Published on 04/29/2024

NRG St. Paul - Rapport de tournoi

Cranial Translation
Deutsch English



Le fantôme de St. Paul ?
Les 19 et 20 avril, j'ai aidé à arbitrer deux événements, un Modern et un Legacy pour Nerd Rage Games à St. Paul dans le Minnesota. Les 20 questions suivantes ont été posées par les joueurs et joueuses aux arbitres ou ont été trouvées en discutant lors de ces tournois.

Et comme d'habitude, si vous avez des questions sur les cartes Magic, n'hésitez pas à nous envoyer un tweet @CranialTweet, ou pour les questions plus approfondies un email à moko@cranialinsertion.com ..


Données de tournoi :
Type : Modern
Participation : 237
Nombre de rondes suisses : 9
Listes de deck & Top 8 : ici
Arbitres sur l'événement principal : 10
Arbitres sur les événements secondaires : 2

En dehors du Head Judge, l'équipe du tournoi principal était divisée en deux : une équipe pour les deckchecks avec 4 arbitres, et une équipe pour le reste des tâches avec 5 arbitres. J'étais chargé de la procédure de fin de ronde. Ma principale responsabilité était de vérifier que tous les matchs terminés avaient été signalés, d'informer le Head Judge de ceux qui manquaient et, à l'approche de la fin de ronde, d'affecter des arbitres aux matchs encore en cours afin de s'assurer que leurs résultats soient rapportés le plus rapidement possible, pour que la prochaine ronde puisse commencer le plus vite possible.

J'ai reçu beaucoup plus de questions lors de ce tournoi que lors de celui de dimanche, puisque j'étais dans l'équipe de deckcheck le dimanche.



Q : Arbitre, j'ai accidentellement essayé de piocher une carte lors de mon premier tour, elle n'a jamais touché le reste de ma main, mais j'ai vu la carte. Que devons-nous faire ?

R : La 8ème carte (qui est séparée de la main dans cette situation) doit être remélangée à la partie aléatoire de la bibliothèque. La pénalité est un Warning et l'infraction est Game Rule Violation - Looking at extra card.



Q : Arbitre, mon adversaire a un Anneau Unique sans marqueur fardeau dessus. Si elle l'active pour piocher des cartes et que je réponds en le ciblant avec la capacité d'Emprisonnement par les lignes ley, doit-elle piocher 1 carte ou aucune carte ?

R : Elle pioche aucune carte. La Ligne ley exile l'Anneau avant que sa capacité activée ne se résolve. Ce n'est pas un problème, une capacité peut se résoudre indépendamment de sa source. Cependant, la capacité de l'Anneau dit d'ajouter un marqueur à l'Anneau, qui n'est pas sur le champ de bataille, donc il n'en reçoit pas. La capacité demande ensuite à sa contrôleuse de piocher une carte pour chaque marqueur fardeau sur l'Anneau. Comme celui-ci n'est plus sur le champ de bataille, il utilise les dernières informations connues pour déterminer le nombre de marqueurs qu'il avait la dernière fois qu'il était sur le champ de bataille, qui était zéro, donc ton adversaire pioche… zéro carte.



Q : Arbitre, mon adversaire vient de sacrifier tous ses terrains avec Changelieu pour placer six Montagnes et un Valakut, la Cime en fusion sur le champ de bataille. Avant qu'aucune des capacités déclenchées ne soit résolue, je réponds avec le Transfert de Boseiju, celui qui résiste en détruisant l'une des six Montagnes. L'adversaire n'a pas réussi à trouver de terrain. Va-t-il infliger 18 blessures ou en inflige-t-il moins ?

R : Il inflige trois blessures. La capacité déclenchée de Valakut a une clause d'intervention si. Comme la plupart des capacités déclenchées, elle se déclenche lorsque sa condition de déclenchement est remplie, mais à cause de la clause d'intervention si, elle vérifie également si sa condition de déclenchement est toujours remplie au moment de la résolution. Si ce n'est pas le cas au moment de la résolution, la capacité ne se résout pas.

Dans le cas ci-dessus, Valakut entre en jeu simultanément avec six montagnes. Valakut se déclenche donc six fois. Chaque montagne voit cinq autres montagnes et les capacités déclenchées vont sur la pile (en choisissant des cibles à ce moment-là). Avant qu'aucune de ces six capacités ne puisse se résoudre, une montagne est détruite, et l'adversaire ne parvient pas à trouver un autre terrain dans son deck avec le type montagne. Lorsque chacune de ces six capacités tente de se résoudre, elles vérifient à nouveau s'il y a cinq montagnes autres que celle qui provoque ce déclenchement spécifique. Pour cinq de ces capacités, ce n'est plus vrai. Elles ne se résolvent donc pas. Cependant, pour la capacité déclenchée par la montagne qui a été détruite avec Boseiju, il y a toujours cinq autres montagnes sur le champ de bataille, donc celle-ci uniquement se résoudra.

Note : si l'adversaire avait trouvé un Conduits de vapeur avec le Boseiju, les 6 capacités se seraient quand même résolues en infligeant 3 blessures chacune. La clause d'intervention si ne se préoccupe pas de savoir s'il s'agit des mêmes 5 autres montagnes, il faut juste qu'il y ait 5 autres montagnes.



Q : J'ai actuellement des Bottes à lavéperons équipées à mon Nexus des encrimites animé. Lorsque je passe le tour à mon adversaire, les Bottes resteront-elles attachées au Nexus même s'il ne sera pas une créature ?

R : Un équipement ne peut être attaché qu'à une créature. Si elle cesse d'être une créature, il devient détaché (action basée sur un état 704.5n). Les Bottes seront détachées lors de l'étape de nettoyage car le Nexus cesse d'être une créature.




Vous m'avez piégé avec cette question.
Q : Arbitre, c'est la deuxième partie de notre match, et je viens d'activer mon Karn, le grand créateur pour récupérer le Piègepont de mon sideboard. Le problème, c'est qu'il n'y a que 14 cartes dans mon sideboard et qu'il manque le Piègepont ! Je réalise maintenant que j'ai oublié de le remettre dans mon sideboard après la première partie et qu'il est actuellement dans mon deck, ce qui veut dire que j'ai commencé cette partie avec 61 cartes. Que faire ?

R : Nous ne faisons rien. Au début de la partie, tu as présenté un deck légal (61 cartes avec un sideboard de 14 cartes). Tu peux ajouter n'importe quel nombre de cartes de ton sideboard à ton deck et mettre n'importe quelles cartes de ton deck principal dans ton sideboard, tant que tu n'as pas moins de 60 cartes dans ton deck et pas plus de 15 cartes dans ton sideboard. Il n'y a pas de pénalité ni de solution, tu ne peux tout simplement pas « récupérer » le Piègepont de ton sideboard durant cette partie, tu devras choisir une autre carte dans ton sideboard.



Q : Arbitre, mon adversaire vient de lancer Lisseur de métropole depuis sa main, et utilise sa capacité déclenchée de lancement pour cibler ma créature. Si je donne à ma créature une protection contre les artefacts avec Bénédiction de l'apôtre, cela sauvera-t-il ma créature ?

R : Bénédiction de l'apôtre peut empêcher ta créature d'être ciblée par le Lisseur de métropole.

L'un des quatres effets que permet la Protection, est d'empêcher une joueuse ou un permanent d'être ciblé par des sorts ou capacités ayant la qualité ou provenant d'une source ayant la qualité contre laquelle il est protégé. Dans ce cas, la source de la capacité déclenchée est un sort d'artefact.

702.16b Un permanent ou un joueur bénéficiant d'une protection ne peut pas être ciblé par des sorts ayant la qualité indiquée et ne peut pas être ciblé par des capacités provenant d'une source ayant la qualité indiquée.



Q : Arbitre, mon adversaire contrôle Charmille dryade alors que j'ai Lune de sang sur le champ de bataille. La Dryade cesse-t-elle d'être une créature ?

R : Lune de sang transforme tous les terrains non-base en montagnes. Cela ne change pas le nom, les sur-types ou les types "normaux" que ce terrain peut avoir ; par contre, tous les sous-types de terrain sont remplacés par "montagne" et toutes les capacités deviennent ": ajoutez .". Ainsi, la Charmille dryade reste une créature, son nom est toujours Charmille dryade, son sous-type de créature est toujours "dryade" mais elle a maintenant le sous-type "montagne" à la place du sous-type "forêt" et son unique capacité activée produit du mana et non plus du mana .



Q : Arbitre, mon adversaire lance Kavru territorial avec un "domaine" de 4. Puis-je le contrecarrer avec Remontrance sévère ?

R : Malheureusement non. Il est vrai que la plupart des capacités de permanents ne fonctionnent que tant qu'ils sont sur le champ de bataille, mais il y a deux exceptions :

1) cette capacité pourrait ne fonctionner que depuis une zone autre que le champ de bataille. Bon, dans notre cas, cette capacité définit la force et l'endurance de la créature et elle fonctionne ainsi forcément, au moins, depuis le champ de bataille. On n'est pas dans le cas de figure qui nous intéresse ici.

2) c'est une Capacité de Définition de Caractéristiques (CDA en anglais) : le symbole */* étant presque toujours lié à une CDA. Ici, elle définit la force et l'endurance du Kavru et fonctionne dans toutes les zones (la pile, le cimetière, la main, la bibliothèque, etc).

Voici deux exemples de créatures qui ont généralement une force supérieure à 2, mais jamais quand ce sont des sorts sur la pile.
Hurlenuit n'a pas une CDC ; dès lors, si c'est un sort de créature, il est toujours 0/0. Hydre sauvage est 0/0 en tant que sort, car elle n'a pas ses marqueurs tant qu'elle est sur la pile.



Q : Arbitre, je viens d'attaquer avec mon Kavru territorial en choisissant le mode "Défaussez-vous d'une carte. Si vous faites ainsi, piochez une carte." Mon adversaire m'arrête avant que je ne me défausse et lance Maîtres archers orques. Puis-je changer le mode que j'ai choisi ? Ou bien choisir de ne pas piocher ?

R : Tu ne peux pas changer le mode, tu es obligé de te défausser d'une carte si tu le peux et tu dois piocher une carte si tu le peux également.

Les modes des sorts et des capacités sont choisis au moment où ces derniers sont mis sur la pile, et sont "bloqués" jusqu'à la résolution de ces sorts ou de ces capacités. Ni le fait de se défausser ni le fait de piocher sont alors optionnels.



Q : Arbitre, mon adversaire contrôle Marchevide dauthi et je lance Archéologue fallaji. Puis-je récupérer une carte même si elle a été exilée ?

R : Tu le peux. Aussi étrange que cela puisse paraître, l'Archéologue cherche les cartes qu'elle a meulées même si elles ont exilées à la place d'être mises au cimetière, et peut encore mettre une carte non-terrain et non-créature dans ta main ainsi.



Q : Arbitre, je sais que Zabaz, la guêpe rutilante augmente le nombre de marqueurs +1/+1 que mes créatures avec la modularité distribuent quand elles meurent. Mais Zabaz augmente-t-elle aussi le nombre de marqueurs +1/+1 avec lesquels elles arrivent sur le champ de bataille ?

R : Réponse courte : non.

Réponse longue :
La capacité de Zabaz stipule que "si une capacité déclenchée de modularité devait mettre au moins un marqueur +1/+1 sur une créature que vous contrôlez, autant de marqueurs +1/+1 plus 1 sont mis sur elle à la place.".
La partie importante ici est "si une capacité déclenchée de modularité devait…".

La modularité consiste en deux capacités : l'une d'elles a un effet de remplacement et l'autre est une capacité déclenchée. Zabaz agit seulement sur la capacité déclenchée (celle qui se déclenche en cas de mort). En revanche, Zabaz n'agit pas sur l'effet de remplacement (les marqueurs +1/+1 avec lesquels la créature arrive).




Souvenirs du tournoi :
Format : Legacy
Nombre de joueurs/joueuses : 177
Nombre de rondes suisses : 8
Decklists & Top 8: ici
Nombre d'arbitres pour le tournoi principal : 9
Nombres d'arbitres pour les événements annexes : 2

Hormis le Head Judge, le staff de l'événement principal était divisé en deux équipes : l'équipe Deck checks comprenait quatre arbitres et une autre équipe de quatre arbitres prenait en charge toutes les autres questions de logistique. Pour ce tournoi, j'étais assigné aux Deck Checks et notre objectif était de vérifier aux alentours de trois tables (soient six decks) par ronde ; généralement, deux en début de ronde et un en milieu. Bien sûr, cela implique de prendre les decks de joueurs ou de joueuses qui peuvent déjà avoir joué une ou deux parties et utiliser les cartes de leur réserve, mais c'est inévitable. Un principe un peu général à retenir est de veiller à ce qu'au moins 10% des decks de l'ensemble du tournoi aient été vérifiés d'une part, et qu'il n'est pas problématique qu'un même deck ait pu être vérifié plus d'une fois.



Q : Arbitre, j'ai un Gardien de prison sans âme issu de ma réserve sur le champ de bataille pour ralentir mon adversaire. Puis-je le sacrifier avec mon Ingénieur gobelin pour mettre Meularde sur le champ de bataille depuis mon cimetière ?

R : Tout à fait ! La capacité activée de l'Ingénieur gobelin a un coût (sacrifier un artefact) qui est payé suffisamment en avance pour que la Meularde puisse être ensuite mise sur le champ de bataille depuis le cimetière. Le Gardien de prison aura ainsi été mis au cimetière depuis assez longtemps pour essayer de ramener la Meularde en jeu.



Q : Arbitre, j'ai un Gardien de prison sans âme issu de ma réserve sur le champ de bataille pour ralentir mon adversaire. Puis-je le sacrifier avec mon Soudeur gobelin pour réanimer Servant du peintre depuis mon cimetière ?

R : Tu ne le peux pas. Le Soudeur essaye de faire cet "échange" instantanément. Une fraction de seconde avant qu'un permanent ne soit mis sur le champ de bataille, le jeu vérifie si ce permanent peut bien arriver dans cette zone de jeu et si cette arrivée va être modifiée par un effet quelconque ; si c'est le cas, le jeu applique ensuite ces éventuelles restrictions ou modifications. Dans ta situation, le jeu constate que le Gardien est toujours sur le champ de bataille avant d'essayer de procéder à l'échange, ce qui empêche le Servant d'arriver. Et encore pire : comme tu as l'obligation d'effectuer toutes les actions qui te sont possibles, tu seras obligé de sacrifier le Gardien.




Heureusement, répondre à ta question
pourra se faire sans risque...
Q : Arbitre, je contrôle Contrepoids et mon adversaire sait que j'ai une carte de terrain au-dessus de ma bibliothèque. Pendant mon étape de pioche, après avoir pioché ma carte pour le tour, elle lance Bouffée de violence en sachant qu'elle ne pourra cascader que Bruits de sabots déferlants. La capacité de mon Contrepoids va-t-elle se résoudre avant ou après la cascade ?

R : Les capacités du Contrepoids et de la cascade se déclenchent simultanément. Cependant, comme c'est ton tour, c'est la capacité du Contrepoids qui est mise sur la pile en premier, avec celle de la cascade au-dessus d'elle. Cette dernière se résout alors en première, et ton adversaire va pouvoir aller chercher les Bruits de sabots déferlants, qui vont à nouveau déclencher la capacité du Contrepoids. Cette occurrence la plus récente de la capacité va se résoudre en premier et si tu révèles une carte de terrain ou n'importe quelle autre carte avec une valeur de mana de zéro, les Bruits de sabots seront contrecarrés. En revanche, si tu n'as pas pu révéler une carte avec une valeur de mana de zéro, la première occurrence de la capacité du Contrepoids va pouvoir se résoudre et tu auras une chance de révéler une carte avec une valeur de mana de 3 pour contrecarrer la Flambée de violence. Si tu ne le peux pas, cette dernière se résoudra.



Q : Arbitre, c'est actuellement le tour de mon adversaire et cette dernière a la protection grâce à la capacité de L'Anneau Unique, elle n'a pas de créature et je contrôle un Maîtres archers orques et une armée orque avec un marqueur +1+1 sur elle. Si mon adversaire engage son Anneau Unique pour piocher une carte (la deuxième du tour) et que je décide de cibler mon armée orque avec la capacité de mon Maîtres archer, celle-ci aura-t-elle son marqueur +1+1 supplémentaire avant de mourir ?

R : Oui ! Nous allons suivre ce que fait la capacité des Maîtres archer orques, tout d'abord nous allons infliger une blessure à ton armée et ensuite nous allons lui mettre un marqueur +1+1. Les actions basées sur un état ne seront vérifiées qu'une fois la capacité entièrement résolue, ce qui signifie qu'au moment où elles sont vérifiées ton armée est 2/2 avec une blessure, par conséquent elle survit.



Q : Pendant un deck check, nous avons remarqué que la liste d'un joueur ne contenait aucune copie d'Ugin, l'ineffable et qu'il y avait marqué 4 copies de Monolithe de Basalte, cependant quand nous comparons le deck physique et la liste on ne décompte que 3 Monolithe et un Ugin, l'ineffable. Après avoir discuté avec le joueur, il a clarifié la chose suivante : le joueur pensait que la liste soumise sur Melee.gg était la même que le deck qu'il jouait actuellement et qu'il s'agissait de ce qu'il voulait jouer le reste du tournoi. La decklist était fausse mais le deck était bon. Quelle infraction a t-il commise et quelle pénalité et remède devons-nous appliquer ?

R : L'infraction commise est la suivante Tournament Error — Decklist Problem, la pénalité qui en résulte est une Game Loss. Nous changeons la decklist pour qu'elle corresponde au deck que le joueur est en train de jouer.



Q : Pendant un deck check, nous avons remarqué qu'un joueur n'avait pas listé de Marais dans son main deck mais qu'il en avait cependant mis un dans son sideboard. La decklist montrait 60 cartes dans le main deck et 15 dans le sideboard. En regardant le deck il s'avérait qu'il y avait un marais pour un total de 61 cartes, ainsi qu'un marais dans le side pour un total de 15 cartes. Après discussion, le joueur a montré sa volonté de ne pas vouloir jouer de marais dans son main deck et de ne jouer que 60 cartes. Avant le tournoi il avait décidé de jouer un terrain de base mais a finalement décidé de le changer par un terrain non-base et a oublié d'enlever physiquement son marais du deck quand il a ajouté l'autre terrain. Quelle infraction a été commise ici et quels sont la pénalité et le remède à appliquer ?

R : L'infraction est Tournament Error — Deck Problem la pénalité est un Warning. Nous changeons le deck pour qu'il corresponde à la decklist, le joueur enlève le marais en trop (et doit s'assurer de ne pas le ranger dans le même compartiment que son deck ou son sideboard).



Q : Pendant un deck check nous avons remarqué qu'un joueur avait 12 cartes triple sleevées, alors que le reste du deck n'était que doublement sleevé. Les cartes triple sleevées faisaient toutes parties du main deck, 4 étaient un playset d'une même carte, 4 étaient un playset d'une autre carte, 2 de ces cartes étaient les uniques copies d'une même carte, et les deux restantes étaient les seules copies d ‘une carte unique chacune. Ces cartes étaient un mélange de permanents, rituels et terrains. Il est possible qu'une personne puisse identifier ces cartes au-dessus de la bibliothèque ou bien pendant un mélange sans avoir à regarder le recto. (On pourrait aisément dire si la carte du dessus fait partie des 12 cartes mais on ne peut pas identifier laquelle est quelle carte parmi les 12). Après une investigation il nous est paru que la joueuse était inconsciente du fait qu'on pouvait identifier ces cartes et nous ne pensons pas qu'il s'agisse là d'un cas de triche. Quels sont la pénalité et le remède à appliquer ainsi que l'infraction ?

R : L'infraction est Cartes Marquées et la pénalité est un warning. Nous demandons à la joueuse de retirer la troisième couche de sleeve pour que les 12 cartes concordent avec le reste du deck. Si la joueuse veut pendant une round triple sleever entièrement son deck elle le peut, mais ici pour un soucis de temps elle ne le pourra pas avant la fin de sa ronde.



Q : Après la fin de son match, un joueur est venu me poser la question suivante. "Je ne savais pas comment réagir alors j'ai laissé faire mais mon adversaire (retiré) pendant que nous jouions notre match. Cela me mettait mal à l'aise mais je n'avais pas envie de mettre la honte à mon adversaire et d'être vu comme quelqu'un de mauvais. Que dois-je faire à l'avenir si quelque chose de similaire se reproduit ?"

Pour l'anonymat des joueurs concernés, nous allons juste décrire le (retiré) comme étant quelque chose de peu hygiénique, qui ne mène pas au point d'un unsporting conduct, mais que certains pourraient considérer comme grossier ou rebutant.

R : A chaque fois qu'un joueur veut poser une question à un arbitre sans donner d'indice à son adversaire sur le sujet de la question, il peut demander à parler en dehors de la table. Il peut même apporter des cartes de sa main (ou cimetière) avec lui pour faire penser que la question a un rapport avec les cartes.

Un joueur n'a pas l'obligation de confronter son adversaire pour ce genre de problème. Car si la confrontation se passe mal nous aurons juste 2 joueurs qui seront gênés et qui devront tout de même finir leur match. Si la confrontation avec l'arbitre se passe mal, au moins la gêne se trouve entre l'arbitre et le joueur, et pas entre les deux joueurs.

Ce genre de cas est assez délicat et si tu es un arbitre peu expérimenté, il n'y a aucun problème ni aucune honte à demander l'aide de la Head Judge avant de faire quoique ce soit. Je suggère de "répondre" à la question du joueur, et de rester surveiller dans le coin au cas où la personne répèterait l'action qui a dérangé, cela semblera normal que tu restes dans le coin suite à une question posée en dehors de la table il n'y a aucun soucis là dessus. Si le problème se répète alors tu prends poliment le joueur à part (ainsi la conversation peut-être privée) et tu lui dis quelque chose comme "J'ai remarqué que tu avais des problèmes à (retiré) donc si tu as besoin de quelques minutes pour te rafraîchir ou bien pour aller aux toilettes tu peux. tu ne perdras pas de ton temps sur ton match, on te donnera du temps supplémentaire pour le temps que ca prendra". Le but est qu'à la fin tout le monde se sente bien.




J'aimerais remercier les head judges (Rob & Elijah) ainsi que le reste de l'équipe d'arbitrage, les personnes de NRG, et un grand merci à Josh pour m'avoir accueilli ce weekend. C'était vraiment super et j'espère tous vous revoir rapidement.

- Justin Hovdenes AKA Hovey
Level 2 Magic Judge
Rapid City, SD


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!